Youshen Bagua Zhang

 

La filiation de notre école remonte à Shi Ji Dong (1836-1909), un disciples de Dong Hai Chuan, le fondateur du Bagua Zhang. Shi Ji Dong maîtrisait le Tan Tui «jambe élastique» (ou «jambe projectile») avant sa rencontre avec la Ba Gua Zhang. Un des ses élèves, Han Fu Shun, partit avec Dong Hai Chuan lorsque celui ci décida de parcourir la Chine pour perfectionner son art. La tradition de notre école fait remonter la forme que nous pratiquons à cette période.

 

Han Fu Shun transmis par la suite l’enseignement à Wu Jun Shan. Celui ci enseigna au Centre National du Wu Shu. Il élabora, sur les bases du Ba Gua Zhang, des techniques de baïonnettes qui seront utilisées par l’armée chinoise lors de la guerre sino-japonaise. Cela lui a valu d’avoir sa tête mise à prix par les autorités japonaises. Combattant redoutable, il était réputé pour son habileté martiale et son caractère « bien trempé ».

Au moment de la Révolution Culturelle, Jian Xun Pei, un des disciples de Wu Jun Shan, partit se réfugier au Yun Nan, qui, avec l’île de Taîwan, constituait alors une zone de refuge privilégiée pour les partisans de l’ancien régime. C’est là qu’il transmit son art à Kunlin Zhang, notre Maître actuel.

Art martial interne, il s’organise autours de 64 enchaînements, c'est l'alliance de La Force et de La Souplesse. L'apprentissage d'une forme se divise en 8 Duans (parties), chaque Duan est composé de 8 Zhang (paumes) : enchaînements de techniques pratiquées à droite et à gauche. Le Bagua Zhang est en rapport avec la philosophie du Yi Jing (Yi King). Sa pratique se caractérise par des mouvements en spirale.

L'enseignement comprend :

- la pratique de la marche en cercle et de la forme du Bagua qui permettent l'assouplissement progressif de la taille et des hanches, l'amélioration de l'équilibre, la mise en place des chaînes musculaires et le renforcement du système tendineux et nerveux.

- les applications martiales

- l'acquisition des techniques de la forme avec la compréhension de leurs applications martiales.

Mais au delà de sa dimension proprement martiale et à l'instar des autres arts martiaux internes chinois, le Bagua Zhang se présente également comme un art de bien-être. Il peut être pratiqué comme un véritable Qi Gong. Il allie les attaques rapides aux reprises lentes, la beauté du mouvement à l’efficacité.

XING YI QUAN

 

Cette pratique fait partie des arts martiaux internes, c’est la pratique du Fa Jing (force) avec la globalité du corps dans une direction rectiligne, en utilisant l’énergie interne.

Les techniques des mouvements sont en relation avec les 5 éléments et les 12 animaux. Ces techniques sont enseignées pendant le cours de Bagua Zhang.

Youshen Bagua Zhang

 

La filiation de notre école remonte à Shi Ji Dong (1836-1909), un disciples de Dong Hai Chuan, le fondateur du Bagua Zhang. Shi Ji Dong maîtrisait le Tan Tui «jambe élastique» (ou «jambe projectile») avant sa rencontre avec la Ba Gua Zhang. Un des ses élèves, Han Fu Shun, partit avec Dong Hai Chuan lorsque celui ci décida de parcourir la Chine pour perfectionner son art. La tradition de notre école fait remonter la forme que nous pratiquons à cette période.

 

Han Fu Shun transmis par la suite l’enseignement à Wu Jun Shan. Celui ci enseigna au Centre National du Wu Shu. Il élabora, sur les bases du Ba Gua Zhang, des techniques de baïonnettes qui seront utilisées par l’armée chinoise lors de la guerre sino-japonaise. Cela lui a valu d’avoir sa tête mise à prix par les autorités japonaises. Combattant redoutable, il était réputé pour son habileté martiale et son caractère « bien trempé ».

Au moment de la Révolution culturelle, Jian Xun Pei, un des disciples de Wu Jun Shan, partit se réfugier au Yun Nan alors une des zones de refuge privilégiée pour les partisans de l’ancien régime. C’est là, que Jian Xun Pei transmit son art à Kunlin Zhang, notre Maître actuel.

Art martial interne, il s’organise autours de 64 enchaînements, c'est l'alliance de La Force et de La Souplesse. L'apprentissage d'une forme se divise en 8 Duans (parties), chaque Duan est composé de 8 Zhang (paumes) : enchaînements de techniques pratiquées à droite et à gauche. Le Bagua Zhang est en rapport avec la philosophie du Yi Jing (Yi King). Sa pratique se caractérise par des mouvements en spirale.

L'enseignement comprend :

- la pratique de la marche en cercle et de la forme du Bagua qui permettent l'assouplissement progressif de la taille et des hanches, l'amélioration de l'équilibre, la mise en place des chaînes musculaires et le renforcement du système tendineux et nerveux ;

- les applications martiales ;

- l'acquisition des techniques de la forme avec la compréhension de leurs applications martiales.

Mais au delà de sa dimension proprement martiale et à l'instar des autres arts martiaux internes chinois, le Bagua Zhang se présente également comme un art de bien-être. Il peut être pratiqué comme un véritable Qi Gong. Il allie les attaques rapides aux reprises lentes, la beauté du mouvement à l’efficacité.

XING YI QUAN

 

Cette pratique fait partie des arts martiaux internes, c’est la pratique du Fa Jing (force) avec la globalité du corps dans une direction rectiligne, en utilisant l’énergie interne.

Les techniques des mouvements sont en relation avec les 5 éléments et les 12 animaux. Ces techniques sont enseignées pendant le cours de Bagua Zhang.

Institut Lu Dong Ming

66 rue Jean-Jacques Rousseau. - 75001 Paris

Accès 

RER : A, B, D : Châtelet-Les Halles

Métro :  Ligne 4 : Les Halles - Etienne Marcel

Ligne 7 : Palais Royal

Ligne 1 : Louvre - Rivoli

  • Facebook Social Icône
  • Youtube

Pour joindre NOELIA, information

07 67 69 31 13

communication@institutludongming.fr

Du lundi au vendredi de 10h à 20h

Pour joindre FABRICE, administration

01 40 13 04 33

contact@institutludongming.fr

Du lundi au vendredi de 10h30 à 13h30 et de 15h à 18h30